Siranouche • Dessins d’Artistes

Siranouche, éditions d’art, vente d’originaux et d’estampes.

© Siranouche – février 2017


8° FÊTE DU LIVRE DE LIVRE DE LILLE (59000)

Samedi 07 décembre et dimanche 08 décembre 2013

jeudi 5 décembre 2013, par Siranouche

Toutes les versions de cet article :

  • français

CCI GRAND LILLE

SAMEDI 07 décembre & DIMANCHE 08 décembre 2013

Plusieurs dizaines d’écrivains et d’artistes, des poètes, des romanciers, des nouvellistes, des auteurs de théâtre, de polars, des auteurs de livres jeunesse....Près de mille mètres carrés d’une étonnante effervescence accueillant les nombreux stands de maisons d’édition, de librairies et de structures culturelles....Des rencontres, des débats, des animations, des ateliers et des lectures.....Cette année encore la ville de Lille sera, en ce début du mois de décembre et dans l’écrin prestigieux de la Chambre de Commerce et l’industrie, au rendez-vous du livre et des littératures........

CCI GRAND LILLE - STAND C 2 - SIRANOUCHE Éditions

- Samedi 07 décembre de 13 h 00 à 22 h 00

- Dimanche 08 décembre 2013 de 13 h 00 à 18 h 00

EXPOSITION / VENTE / REVUES/ LIVRES / DESSINS ORIGINAUX

LIVRES D’ART ET D’HISTOIRE

& LIVRES JEUNESSE

- Le Carnaval des animaux par Patrick MOYA

- Le Coltin Grafik n°1 à 5 Le numéro 5 : MUSIC classic tome I Dessins réalisés par : Loren CAPELLI , Annie-Christine BLANLOEIL, Pierre BOUILLÉ, Louis BOURSIER, Anita GALLEGO, Anne GOROUBEN, GUACOLDA, Patrick JANNIN, Violaine MARLANGE, Charlotte MOLLET, MOYA, MUZO, PAELLA, Émilie POGGI, David RYBAK, Yvonne SABELÈTE.

Le numéro 4 : En lisant les contes de Perrault Dessins originaux réalisés par : Nicolas TABARY, Louis BOURSIER, Annie-Christine BLANLOEIL, Pierre BOUILLÉ, Loren CAPELLI, Anita GALLEGO, Patrick JANNIN, Violaine MARLANGE, Charlotte MOLLET, MOYA, MUZO, PAELLA, Émilie POGGI, David RYBAK, STRÖM.

MOYA l’enchanteur . Plasticien, performer et artiste numérique, Patrick Moya cherche à être partout, érigeant en Asie de monumentales sculptures en acier ou modelant dans l’argile de petits lits en céramiques en Italie, passant des pinceaux à l’ordinateur, des soirées techno aux murs d’une chapelle, de l’art contemporain à l’art numérique, de la vie réelle aux mondes virtuels.

Né en 1955 à Troyes de parents d’origine espagnole, Patrick Moya a fait ses études à la Villa Arson de Nice avant de poser nu comme modèle aux Beaux-Arts durant dix ans dans le but de devenir la créature à la place du créateur. Il commence par travailler sur les lettres de son nom, MOYA, assimilant l’œuvre à sa signature durant sa période "néo-lettriste", avant de s’inventer un alter ego, son petit moya, autoportrait caricatural qui lui permet dès lors d’exister dans son œuvre. C’est paradoxalement pour mettre de l’humain dans l’art que Moya a peu à peu enrichi son oeuvre d’un bestiaire : taureau espagnol, brebis malicieuse devenue l’identité visuelle des soirées techno Dolly Party, âne accompagnant pinocchio, singe en référence à Goya, ourson archétypal de notre enfance ... jusqu’aux gigantesques fresques peuplées d’animaux debout, qui regardent le spectateur : un bestiaire presque humain, réjouissant de drôlerie et de poésie. Devenu également un artiste numérique depuis ses premiers travaux sur ordinateur au milieu des années 80, il possède aujourd’hui un Moya Land virtuel dans le web 3D, où il peut enfin devenir une créature qui vit dans son oeuvre sous le nom de son avatar, Moya Janus, qui reçoit ses visiteurs en les immergeant dans son univers. En 2011, à l’heure de la parution de son catalogue raisonné (40 ans de création, 4200 oeuvres répertoriées), l’univers Moya est arrivé a maturité, comme l’a prouvé l’impressionnante fresque-installation longue de 90 mètres qui racontait La civilisation Moya sur les murs du centre d’art La Malmaison de Cannes, durant tout l’été.

Et aujourd’hui, l’aventure continue avec ce Carnaval des animaux. Un sujet - clin d’oeil à Camille Saint Saens - qui permet à Moya de lâcher la bride à son imagination. Où l’on voit son bestiaire devenir délirant … Et Moya retrouver ses racines niçoises en revisitant le Carnaval, auquel il a participé de nombreuses fois et dessiné plusieurs chars.

Ce livre, réalisé à partir de toiles peintes pour la circonstance, montre une nouvelle facette de Moya et cadre parfaitement avec sa vision d’un art méditerranéen, ludique et étrangement drôle.

ESCALES DES LETTRES 62000 ARRAS

siranouche.editions75@orange.fr


RSS 2.0 [?]


Le site "Siranouche Dessins d'Artistes"
est le site de Siranouche
@ Contactez Siranouche